Sélectionner une page

Voici la première vidéo dédiée au synthétiseur Analog d’Ableton. Dans cette vidéo, j’y aborde les bases de la synthèse sonore.

 

 

Posez vos questions et vos remarques dans les commentaires.

 

 


Transcription texte

Salut à tous !

Je suis Damien Bihel du blog Le Son Ableton.

Aujourd’hui je vais faire une vidéo sur le logiciel incorporé Ableton Live, le synthé analogique : Analog. Mais avant de vous parler d’Analog, je vous invite à télécharger gratuitement un guide pour bien démarrer avec Ableton Live en cliquant sur le lien qui s’affiche sur la vidéo ou  sur le lien dans la description de la vidéo.

Cette vidéo sera une première partie Analog ou je vais vous présenter la synthèse sonore, tout d’abord a quoi va servir Analog ? Analog va être un synthé analogique, c’est-à-dire qu’il va générer par modèle mathématique des ondes sonores qui vont nous permettre de construire des sons, voici un petit exemplaire des sons, on va faire des basses, on peut créer des instruments qui ressemblent à des instruments réelles comme les violons et on peut faire du synth lead c’est-à-dire le thème de la mélodie principale et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Maintenant, je vais vous expliquer comment fonctionne le synthétise, nous avons un synthétiseur qui se présente comme ça, un synthé analogique qu’il soit virtuel comme sur Ableton ou un vrai synthé analogique va se composer de plusieurs choses, on va voir les oscillateurs, généralement dans un synthétiseur analogique on va avoir plusieurs oscillateurs, qui vont générer 4 types d’ondes : les sinus, les carrés appelés square ou pulses (les ondes carrés ont la particularité d’avoir la partie d’en bas et la partie du haut de même distance, alors qu’avec les pulse on va pouvoir régler la largeur de l’impulsion), les triangles appelés souvent Tri, et les ondes de type Saw c’est-à-dire les dents de scie. Chaque oscillateur va avoir un signal qu’on va pouvoir lui régler à une fréquence bien particulière, généralement c’est la fréquence de la note qui est jouée.

Sur notre schéma nous avons deux oscillateurs, nous allons trouver parfois un autre type de générateur qu’on va appeler noise, générateur de bruit. Tous ces oscillateurs et ce générateur de bruit vont dans un module qui va permettre de mixer les différents éléments entre eux, on va pouvoir avoir un volume différent sur chacun des éléments, une fois qu’on a ça c’est-à-dire le mélangeur, on va rajouter ce qu’on appelle un filtre, le signal va sortir du mélangeur pour aller directement dans le filtre, on va avoir tous les filtres disponibles : passehaut, passebas, passe-bande, on va avoir accès à la fréquence de coupure avec tout ce qui compose le filtre en soi. Après le filtre nous avons un autre élément qu’on va appeler amplificateur, c’est cet amplificateur qui va nous permettre d’avoir du son en sortie, essayez de garder ce schéma en tête et on verra comment il s’applique sur Ableton Live. Je mets les deux éléments à coté pour qu’en fasse le parallèle, on va avoir les oscillateurs dans Analog qui sont nommés oscillateur 1 et oscillateur 2, on va avoir les différentes formes d’ondes : la sinus, la dent de scie, la square ainsi qu’une onde un peu plus particulière, on va avoir notre deuxième oscillateur et notre générateur de bruit, notre mélangeur va être directement dans l’oscillateur, c’est ce potard qui va nous permettre d’avoir plus ou moins de volume en sortie, si par exemple je met juste un signal carré que je le joue voila ce que ça donne et si je rajoute du bruit en l’activant, donc on obtient bien nos trois paramètre : l’oscillateur 1, le 2 et le générateur de bruit, ainsi que notre mélangeur qui va être répercuté par les différents volumes, ici nous avons des boutons qui vont nous permettre de descendre d’une octave par rapport à l’autre oscillateur, par exemple je vais en activer qu’un, je vais mettre une octave en plus, c’est la même  note et là c’est un décalage de demi ton, et là c’est vraiment un detunage de la note, ce qui permet quand on a deux notes qui jouent la même chose, on peut mettre par exemple une octave en dessous et detuner légèrement pour avoir un son uniforme, si on detune juste un petit peu ça rajoute  vraiment de l’attack au son, ici on a des petits potards pour renvoyer au filtre 1 ou au filtre 2, dans l’exemple je vais tout envoyer au filtre 1, sur le schéma vous voyez qu’on a un filtre te ici on va avoir deux filtres, c’est le même principe, on va prendre un low-pass en 24 ca va couper les hautes fréquences, la fréquence de coupure, et on peut mettre de la résonance. Voilà pour le filtre, après en fonction des applications qu’on veut donner à notre oscillateur et notre synthétiseur, on va modifier plus ou moins ce paramètre de filtre, il y a un autre paramètre, c’est ce qu’on appelle l’amplificateur où la on va avoir juste deux ou trois paramètres à pouvoir régler, une fonction bien plus importante sur les amplificateurs ça va être les enveloppes du filtre, mais en verra ça dans une prochaine vidéo.

Je viens de passer en détails toutes les parties que je vous ai listé ici : les trois générateurs qu’on va retrouver sur la plupart des synthétiseurs virtuels comme Analog ou réel comme le Moog, donc on va voir l’oscillateur 1, l’oscillateur 2 et le générateur de bruit, on va avoir un mélangeur et on va avoir un filtre et une amplification, sachant que Analog va fonctionner comme ça : on va avoir les éléments ici, et deux filtres et deux amplifications, c’est-à-dire qu’on peut envoyer un signal avec plus de sub au filtre 2, on va l’activer, on va mettre un low-pass, et on va faire une amplification avec un level un peu plus fort, ici on va faire un high-pass et là on obtient un son qu’on peut moduler avec les basses.

C’est tout pour cette vidéo, dans les prochaines vidéos on verra les enveloppes de timbres, les LFO, et tous les petits trucs qui composent Analog et qui en font cette particularité.

En attendant la prochaine vidéo, je vous conseille de mettre en pratique tout ce que vous venez de voir dans cette vidéo, amusez vous avec les oscillateurs et les différentes formes d’ondes, les trois potards ici, les mélangeurs les uns par rapport aux autres, voir les filtres l’un sur l’autre et les amplifications.

Je vous dis à la prochaine vidéo et avant de finir cette vidéo et si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite à télécharger gratuitement le guide pour bien démarrer avec Ableton, vous cliquer sur la bannière qui s’affiche sur cette vidéo ou directement dans le champ de description de cette vidéo.

 

 

 

Posez vos questions et vos remarques dans les commentaires.