Sélectionner une page

Voici une vidéo que j’ai faite pour mon ancien blog

Dans cette vidéo, je vous montre comment réaliser le mixage audio d’un titre que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien suivant :
http://www.cambridge-mt.com/ms-mtk.htm

Le mixage est réalisé avec Ableton Live.

 

Pour aller plus loin avec le mixage, je vous conseille la formation suivante

tutoriel-mixage-audio

tutoriel-mixage-audio

 

Vous pouvez aussi lire le test de cette formation sur le mixage en cliquant ici

Transcription de la vidéo sur le mixage

Bonjour à tous,

C’est Damien Bihel du blog Le Souffle du Roseau.

Aujourd’hui je fais une petite vidéo pour vous apprendre à mixer, dans cette vidéo on va définir ce qu’est le mixage et on va également voir un exemple ensemble.

Le mixage c’est l’art de l’équilibre, pour avoir un beau mix il faut bien équilibrer toutes les pistes entre elles. Mixer c’est  l’art de faire des choix car vous avez la possibilité quasi-infinie de transformer, de mélanger, de mixer votre chanson, vous pouvez partir d’un piano-voix et le transformer en quelques chose de pop, de mélancolique ou de complètement Electro.

Le mixage c’est surtout avoir une compétence artistique, la technique c’est bien, il faut la maitriser, mais l’artistique fait beaucoup, mixer votre chanson ou la chanson d’un autre artiste c’est faire passer une émotion avant tout, partager un message, c’est plus qu’enchainer les techniques de réglages des EQ et des compresseurs.

Le mixage c’est comme en cuisine, pour faire un plat on équilibre les différents ingrédients entre eux on met 100gr de farine, 20cl d’eau, des œufs, du sel, du poivre, etc. les ingrédients de votre plat correspondent aux pistes que vous devez mixer.

De ce principe, si vous faites un album vous pouvez le comparer à un repas, le repas est une succession de plats, votre album est une succession de chansons.  Comme pour un repas, votre album doit commencer par une ‘’entrée’’ et finir par un ‘’dessert’’, il faut qu’il y ait une cohérence tout au long de l’album, c’est ce qu’on appelle la direction artistique d’un album.

Le mixage est avant tout une étape dans la création, cette étape se situe juste avant le Mastering. Le Mastering, je ne vous l’enseignerai pas, car je préfère le faire faire par un studio extérieur parce que le Mastering est une compétence vraiment à part, mais ce que je peux vous apprendre c’est de faire un bon mixage, pour que votre ingénieur Mastering soit content de travailler avec vous et que la matière première que vous lui amenez soit de très bonne qualité.

Avant l’arrivée des home studios et toute cette musique-informatique, le mixage c’était l’étape juste après l’enregistrement, mais à l’heure actuelle dans l’Electro, ou le hip-hop par exemple, on intègre le mixage pendant la création, on va faire une piste de batterie, on va d’abord la pré-mixer, on rajoute la basse, on la mixe, il n’y a plus vraiment d’étape de mixage, le mixage intervient à toutes les étapes de la création musicale.

Maintenant nous allons mettre le point pour définir trois termes : le gain, le niveau et le volume, ces termes sont souvent confondus mais n’ont pas la même signification.

On parle de gain lorsqu’on va amplifier un signal d’entrée, par exemple sur votre console de mixage, tout en haut il y a marqué Gain, c’est le gain du signal du micro qu’on va amplifier. Après on va parler de niveau, le niveau ça va être la quantité d’intensité électrique qu’on a en entrée ou en sortie d’un étage électronique, nous allons parler de niveau avant le filtre et de niveau après le filtre, de niveau avant compression et de niveau après compression, donc le niveau va correspondre au Fader de votre table de mixage.

Apres on va parler de volume, le volume va être quelque chose de ressenti acoustiquement, à la différence du gain et du niveau qui eux ont des significations électriques ou électroniques, le volume ça va être le niveau sonore perçu par l’oreille donc concrètement on va augmenter le volume en tournant le pottard qui est sur vos enceintes d’écoute.

On va passer maintenant aux choses sérieuses, je vais vous montrer une session de mixage.

J’adore utiliser Ableton live, pour ceux qui ne connaissent pas encore, c’est  mon logiciel préféré. Ableton Live se compose de deux vues principales : une vue qu’on appelle arrangement où on a le temps qui va défiler linéairement et une vue qu’on appelle mode session où là on retrouve comme sur certains logiciels la partie table de mixage, je vous ferai peut-être un tuto sur Ableton Live, mais cette vue est beaucoup plus complexe qu’une simple vue table mixage, à gauche on a un navigateur, une fenêtre d’aide et en bas la partie où nous allons insérer tous les effets, si je clique ici on a les effets de cette piste, on a aussi des retours ici et le Master qui permet de voir la sortie stéréo. Là j’ai chargé une chanson, il y a plusieurs pistes, dans un premier temps nous allons l’écouter et voir ce que ça donne, la version originale est ici, pour avoir cette version j’ai pris toutes les pistes sans effets, je les ai balancées dans  la piste audio originale, et j’ai enregistré ce qui sortait.

Dans Ableton Live on peut avoir un crossfader comme sur les tables DJ, j’ai assigné toutes mes pistes en A et l’original pour pouvoir comparer en B, donc si on se met en B, on a que l’original, je vais vous faire écouter l’original

(Music)

Donc voilà la chanson que je vais mixer, on peut entendre que tout est au centre, il n’y a pas de répartition  droite/gauche, il y a une guitare qui nous casse les oreilles et la voix est quasi-inaudible.  Il faut bien comprendre que dans une chanson, la voix doit être mise en avant la plupart du temps, sur 99% des chansons il faut mettre la voix en avant, après on peut faire des effets mais ce sont des cas bien particuliers.

Alors je vais vous détailler, pour le Master, la première chose à faire, j’ai mis un Voxengo SPAN, c’est un analyseur de fréquences ainsi que le VU Meter et l’indication de corrélation, cet indicateur de corrélation nous permet de visualiser les problèmes de phases, grosso-modo quand c’est un (1) le signal est mono, ici le signal est stéréo et sur cette partie négative il y a des problèmes de phases qui apparaissent, donc si on réécoute le signal qu’on vient d’écouter tout en mono

(Music)

On voit bien que pratiquement tout est en mono. Voxengo SPAN est un plugin gratuit que vous pouvez télécharger sur internet, allez y n’hésitez pas !

On va décortiquer les pistes que nous avons : On a des pistes batterie, une grosse caisse que j’ai appelé Kick, les Tom (1) et (2), des Snare, des Overhead, une Room, la Room n’est pas la partie percussif du morceau c’est plus une ambiance générale du studio, c’est un micro qui a été placé lors de l’enregistrement du groupe au studio, pour récupérer tous les sons en ambiance dans le studio, personnellement je ne vais pas l’utiliser je vais utiliser de la Reverb, il y a aussi un groupe Drums que j’ai créé -je vous expliquerai pourquoi- on a une basse, trois guitares, un orgue, une Voix Lead, une deuxième voix, deux Backing vocaux que j’ai groupé et un groupe voix que j’ai créé, je vous expliquerai plus tard pourquoi je l’ai créé.

Je renomme toutes mes pistes ainsi  que le fichier à l’intérieur le Head piste et la piste et je mets des couleurs qui me parlent, tout ce qui va être percussif je vais le mettre en rouge jusqu’au orange en dégradé, le rouge pour le Kick, l’orange pour les Tom, du jaune pour les Snare et les Overhead … tout ce qui va être corde, basse, guitare en vert, tout ce qui va être piano en bleu et tout ce qui va être voix en rose, c’est mon code couleur, ça me permet de m’y retrouver directement.

Une autre chose, si je joue le Kick tout seul vous allez avoir de la repisse, parce qu’en fait tout le groupe a été enregistré dans le studio avec tous les instruments en même temps, donc chaque micro va reprendre un autre instrument.

On va écouter.

(Music)

On a bien la grosse caisse, mais on a aussi tout le reste qui vient avec.

Sur cette grosse caisse, j’ai mis un EQ eight et une compression, il faut nettoyer le bas du spectre, en dessous de 50 je n’ai rien mis, j’ai fait une bosse autour des 80Hz, un creux à 200Hz, un creux à 1K et un peu de brillance, là j’ai une coupe franche, parce que si on écoute la basse, j’aime bien le coté grave qu’elle a et je voulais la faire jouer plus par là, après ici je sais que je vais avoir mon Snare, vers 1K il va être chargé en guitare , et par ici je vais plus mettre les voix ici et ici, je remets ma piste batterie en solo, je vais bypasser le groupe, je vous expliquerai ça tout à l’heure.

C’est parti !

(Music)

Pour l’enregistrement je vais amplifier un petit peu la sortie, il y a une astuce que je fais souvent, je mets tous mes Fader à -10.00db pour mixer et éviter que ça sature au Master et après je prends un plugin, un Limiter que je mets sur ma sortie, je le mets à +4.00db, et là a -0.30db.

(Music)

On va revenir sur notre Kick pour vous expliquer ce que j’ai fait, pour L’EQ je vous ai expliqué, je vais vous le faire jouer sans et avec.

(Music)

Pour le compresseur, j’ai descendu le Threshold (pour les explications du compresseur, j’ai posté sur mon blog un test d’une formation Elephorm sur les compresseurs qui est excellente et qui va vous apprendre en détails tous les réglages).

Pour celui-là j’ai mis un ratio, une Attack autour des 20ms, l’Attack est très importante elle vous permet de faire passer le transitoire, le transitoire c’est ce pic, avant de compresser on va faire passer le signal audio, j’ai pris 20ms ici, dès que le compresseur détecte un pic au-dessus du seuil il laisse passer et après il compresse donc voici ce que veut dire le temps d’attaque, le temps de relâchement correspond ici à 60ms environ, une fois le pic passé il relâche.

On va jouer la piste.

(Music)

Il faut compresser légèrement, si je compresse plus ça ramène tout le reste, la compression réduit la dynamique, cela augmente les niveaux faibles et réduit les niveaux forts, ce n’est pas ce que je veux, je veux juste un effet compresseur afin de pouvoir maitriser cette dynamique de grosse caisse dans mon mix. là nous avons la grosse caisse qui est faite, après je m’attaque au Snare.

Pour le Snare, j’ai fait une bosse à 250Hz, un creux vers les 1K pour la guitare et je l’ai mis ici pour la brillance.

Si on écoute les deux.

(Music)

Ça donne quelque chose de cohérent, si on regarde ce pottard ici, j’ai mis une panoramique sur la Snare, si elle était à droite ou au centre ça donnerai ça :

(Music)

Pour le Tom (1), j’ai mis une panoramique, un EQ assez linéaire et j’ai mis ce qu’on appelle un compressor waves  (CLA-3A) ça rajoute du grain, on entend bien la baguette rebondir sur la peau, j’ai fais à peu près la même chose sur le Tom (2) sauf qu’il me paraissait plus grave, j’ai donc mis plus de grave.

(Music)

Il faut bien être d’accord, la musique de la guitare et les (whoo whoo) qu’on entend après, c’est ce qu’on appelle la repisse c’est le micro Tom (2) qui a enregistré tous les autres instruments.

Maintenant on va écouter tout ça dans l’ensemble.

(Music)

C’est assez cohérent, au départ je n’avais qu’une piste Overhead, je l’ai dupliqué, j’en ai mis une complètement à gauche et une autre complètement à droite, au départ il y avait deux pistes stéréos et ça ne me plaisait pas, si on écoute juste une, voilà ce que ça donne.

(Music)

Alors, ce que j’ai fait: j’ai rajouté un peu d’élément percussif par ici et beaucoup de brillance pour les Charley et une légère compression, j’ai envoyé tout ça dans un groupe Drums, je vais vous expliquer juste après l’écoute, voici ce que donne l’ensemble de la batterie.

(Music)

On peut même déséquilibrer l’Overhead, ça ne gêne pas.

J’envoie tous mes éléments sur le bus Drums, je peux même envoyer le Kick, d’ailleurs c’est ce que je fais des fois surtout sur les morceaux Electro: j’envoie le Kick directement dans  le master et tout le reste des Drums dans un bus Drums avec un compresseur Glue, le Glue compresseur va coller tous les éléments au mix. Je vais vous faire écouter sans et avec et vous allez voir la différence.

(Music)

Je ne dirai pas que c’est une faible compression, je suis à -5. Ça fait un ensemble cohérent.

A savoir que ceci est une émulation très bien faite par Cytonic.

Une fois qu’on a la batterie, on va s’attaquer à la basse, nous allons l’écouter seule sans effet.

(Music)

J’adore le grain qu’elle a, je vais mettre le petit EQ, on va même la faire chanter un peu plus, j’ai mis un autre compresseur par derrière qui s’appelle le CLA-2A, on l’active et rien qu’une légère compression et c’est magique, on va l’écouter juste avec la grosse caisse, voir s’il n’y a pas de conflit dans les basses fréquences, il faut savoir que c’est dans les basses fréquences qu’il y a le plus de soucis à régler, une fois que vous avez réglé la plupart des soucis dans les basses fréquences, le reste c’est du gâteau ! On va écouter.

(Music)

On entend bien le tout, on va jouer ça avec la batterie en entier.

Maintenant on va voir les guitares, pour la guitare (1), j’ai déjà fait les panoramiques et des envois, ça c’est des envois d’effets vers les Reverb, j’ai deux Reverb et un Delay, je vous expliquerai ça plus tard. Je vais jouer la première guitare.

(Music)

Ce n’est pas trop mal, si on écoute la guitare (2) ce n’est pas la même chose et la guitare (3) a un son vachement plus lointain, c’est pourquoi je l’ai mis complètement à droite. Si on écoute les trois ensemble.

(Music)

On a un ensemble cohérent et si je rajoute la Reverb que j’ai réglé à l’oreille :

(Music)

Ce n’est pas tellement audible, mais ça fait un effet d’ensemble.

Alors, pour les effets que j’ai mis sur la guitare (1): j’ai pris de chez Waves le Renaissance Channel, là-dessus on trouve un EQ et un compresseur, l’EQ je l’ai réglé avec un booste vers les 1K-2K, une fréquence de coupure pour la basse, une compression très faible de la grosse caisse et voilà ce que ça donne.

(Music)

J’ai enlevé beaucoup de grave à cette guitare parce que je voulais laisser de la place à la basse, j’ai aussi diminué le niveau sonore à cette guitare qui pour moi était trop forte dans le premier mixage qu’on a entendu.

Passons à la guitare (2), j’ai essayé un autre EQ et un autre compresseur.

(Music)

C’est vraiment très léger comme réglage, à savoir que la première guitare je l’ai faite jouer là, j’ai boosté les fréquences qui sont autour de la fréquence ici où j’ai fait un creux pour laisser la place à la première guitare dans le mix. C’est un EQ de chez Melda, ils ont des packs gratuits de très bonne qualité, vous allez trouver des EQ et des compresseurs à l’intérieur, vous pouvez les télécharger, c’est de très bonne qualité et c’est gratuit, vous chercher sur Google MeldaProduction. Je l’active et après j’ai mis un compresseur de chez Fabfilter.

(Music)

Le but du jeu c’est de remonter les notes un peu plus basses et diminuer les Attack un peu trop forte. Sur la guitare (3), j’ai gardé la partie aigue de cet instrument, si on l’écoute en solo sans et avec.

(Music)

J’avais prévu dans mon mix de l’utiliser plus comme un effet sur l’ensemble des guitares qu’une guitare en elle-même, avec la compression, c’est une compression standard.

(Music)

Après on passe à l’orgue.

(Music)

Pour ne pas déséquilibrer mon mix parce que comme je vous l’ai dit tout à l’heure, le mixage c’est l’art de l’équilibre, j’ai mis deux guitares complètement à droite, une guitare à gauche et j’ai rajouté un peu d’énergie sonore à gauche, ce qui fait que ça va donner ça :

(Music)

J’ai mis aussi de la Reverb, l’effet que j’ai mis dessus est un Fabfilter EQ, j’ai filtré les basses fréquences un petit peu d’énergie à 1K, un creux et de l’aigu.

(Music)

Au vu de la forme du signal, à mon avis ce sont des sons sampler qui sont à l’intérieur de cet orgue, c’est déjà compressé je n’ai donc pas rajouté de compresseur, si on écoute le tout avec les trois guitares et la Reverb ça donne ceci.

(Music) ça sonne bien, on rajoute la basse.

(Music) puis on va rajouter les Drums.

Là on a fait un gros boulot, on a fait tout l’instrumental.

Il nous reste les voix, j’ai créé un groupe vox comme tout à l’heure, où j’ai mis un Glue compresseur pour toutes les voix. Sur la voix Lead : un EQ, un Filtre, coupe basse pour les fréquences graves qui ne sont pas dans la voix et je vais la mettre en solo.

(Music)

Il y avait déjà un petit peu d’effet rien qu’à l’enregistrement, il devait y avoir une salle réverbérante, on entend un petit peu de la Reverb de la salle dans la prise micro, donc l’EQ tout simple, un peu de booste autour des 400Hz, ici pour éviter les sifflantes, et un peu d’air.

(Music)

Ce compresseur (CLA-2A) fait des miracles sur une voix.

J’ai envoyé la Voix Lead dans une Reverb Voix, donc une Reverb à convolution et dans un Delay.

Alors, la Reverb Voix, voilà ce que ça donne :

(Music)

Le Delay va mettre un coup à gauche, un coup à droite, regardez bien le VU Meter quand le chanteur chante. Le Delay le fait au tempo parce que j’ai réglé le tempo de la chanson ici.

Pour la deuxième voix c’est le même réglage, sauf que j’ai rajouté un fond de l’Overdrive, on peut même le mettre à 100%, c’est pour tirailler la voix cassée du chanteur, vous mettez un effet Overdrive ou saturation, vous mettez vos Fader à zéro, vous faites jouer avec l’original et vous montez les Fader jusqu’à ce que ça vous convienne.

(Music)

Pour les groupes Backing vocaux j’en ai deux, c’est le même réglage : EQ assez plate, j’ai mis l’un complètement à gauche et l’autre complètement à droite avec de l’effet dessus, on va faire juste les Backing et les effets.

(Music)

Ce n’est pas trop mal, si cela avait été au centre cela aurait été moche, surtout lorsqu’on rajoute les deux voix.

(Music)

On va écouter le groupe avec et sans le Glue compresseur.

(Music)

Maintenant on va écouter toute la chanson, c’est chouette !

Je vais enlever le Limiter ou le baisser.

(Music)

L’avantage d’avoir fait un groupe c’est qu’on peut monter la voix si on veut.

Maintenant qu’on a fini le mixage nous allons l’écouter en entier, vous voyez ce n’est pas compliqué, il faut juste faire les choses et beaucoup écouter, tout se fait à l’oreille.

Comme je vous l’ai expliqué au début,  j’ai mon Fader qui va me permettre de faire des écoutes avec la chanson mixée et la chanson non mixée, je vais mette le Voxengo SPAN pour vérifier qu’on n’a pas de problèmes de phases, qu’on ne sature pas, qu’on n’a pas boosté une fréquence en trop, ou un trou quelque part.

Aller c’est parti!

(Music)

Et voila on a fini le mixage de cette chanson.