Sélectionner une page

Le studio de production de musique est différent d’un home studio d’enregistrement ou d’un home studio, bien qu’il y a une bonne quantité de similitudes.

L’enregistrement des événements acoustiques (le chant, la basse, le bourdonnement intéressant de votre réfrigérateur) pourrait être une partie du travail réalisé par le producteur en home studio, mais l’objectif principal se tourne souvent vers le mixage des éléments.

Ces éléments pourraient être des échantillons qui ont été achetés, appartenant à des instruments, sampler à partir d’autre enregistrement, ou enregistrer. En raison de ce changement fondamental de vision et parce que de plus en plus le travail de la musique se fait dans un ordinateur, le matériel et le besoin d’espace du producteur de musique en home studio ont considérablement évolué au cours des deux dernières décennies. Cet article tente d’identifier les paramètres les plus pertinents que l’on choisi pour Monter Son Home Studio et leur impact sur notre expérience de création musicale.

Du home studio au studio de production

Du home studio au studio de production

 

Écouter votre environnement

Aujourd’hui, on accumule énormément de choses et on les déplace d’un endroit à un autre, comme lit, une commode, une télé, des casseroles, et des vêtements, qui en est de même pour vos trucs qui sert à faire la musique: Clavier, Enceinte, boîtes à rythmes, console de mixage, et peut-être une ou deux guitares.

Lorsque vous louez un appartement, c’est comme si vous avez un colocataire supplémentaire, parce que vous avez besoin d’une deuxième chambre pour tout ça en plus.

En même temps, vous êtes musicien en herbe alors, vous vous dites que vous n’avez pas vraiment vous besoin d’une deuxième chambre, qu’utiliser une pièce secondaire comme couloir, un coin de salon, ou un placard vous suffira. Vous devenez vraiment créatif avec quelques meubles que vous avez trouvés à droite à gauche, vous parvenez à empiler tout ça et caser tout votre matériel dans ce petit espace secondaire.

Une fois le tout branché, vous vous mettez à faire de la musique et vous vous demandez: « pourquoi mes chansons ne sonnent pas aussi bien que (insérer l’artiste internationale que vous préférée ici)?»

La réponse à cette question de multiples facettes, car il y a beaucoup de variables qui influent sur la qualité du son, mais les plus grands  contributeurs à la qualité sonore (après vos oreilles, bien sûr) sont de loin les éléments qui font sonner votre environnement :

  • Quels sont les matériaux, leur taille, leur texture et la construction de l’espace d’écoute ?
  • Quel type de haut-parleurs et amplification utilisez-vous ? Comment sont-ils placés dans votre pièce, et où êtes-vous assis par rapport à eux ?

 

Ces deux facteurs sont votre plus grand défi lorsque vous tentez de faire un bon mixage. Si vous ne pouvez pas entendre clairement ce que vous essayez de créer, comment pouvez-vous savoir si ce que vous créez sonne dont la façon désirée?

L’acoustique de votre Studio de production

On va commencer par le paramètre le plus difficile à contrôler : la chambre.

Les caractéristiques de votre home studio

L’environnement d’écoute idéale possède les propriétés suivantes :

1- Un studio de production doit avoir une réponse en fréquence linéaire dans toute la gamme, idéalement, dans toute la pièce, mais surtout au point d’écoute, de composition et de mixage.

Une pièce est une chambre de résonance, tout comme à l’intérieur d’une guitare acoustique. Selon la forme, la taille et la réactivité de  système d’écoute, votre pièce  stimulera certaines fréquences et en coupera d’autres, et ces distorsions sont votre ennemi.

Si votre pièce par exemple  stimule naturellement les ondes sonores à 100 Hz, alors vous allez probablement réduire artificiellement ces fréquences de 100 Hz dans votre mixage (avec un EQ).

Le problème est que lorsque vous écoutez ce mixage dans une autre pièce qui est acoustiquement différente votre  mix semblera creux, il vous manquera une bonne quantité de contenu à 100 Hz.

Voici quelques éléments qui peuvent vous mettre dans le pire des cas et qui doivent être évités. Les pièces carrées sont les pires et les murs parallèles des pièces rectangulaires viennent juste après. Voilà qui décrit parfaitement 90 % de tous nos espaces de vie.

Mon premier home studio

Mon premier home studio – J’ai faite toutes les erreurs citées dans cette article

C’est pour ça que les salles de contrôle des studios d’enregistrement n’ont pas les parois parallèles et sont conçues par des acousticiens très bien rémunérés. Alors que faire ?

  • Si vous êtes obligée d’utiliser une pièce rectangulaire, placez vos haut-parleurs le long de la paroi la plus courte du rectangle de sorte que vos haut-parleurs ont le plus d’espace derrière vous.
  • Dans un même temps éviter de placer vos enceintes directement contre ou à quelques centimètres d’un mur ou d’un plafond. Idéalement, il devrait y avoir plus de distance entre une enceinte et un mur ou le plafond qui en a entre vous et le haut-parleur.
  • Éviter de mettre vos haut-parleurs  dans un coin d’une pièce. Éviter les surfaces planes et dures en particulier derrière<, un placard ouvert plein de vêtements est mieux qu’une porte de placard fermé par exemple. Avoir un mur de livres dans une bibliothèque est mieux qu’un mur de plâtre ou une fenêtre.
  • En règle générale plus votre pièce sera large, plus vos chances seront grandes qu’elle devienne un environnement de mixage utile.

 

Voici un excellent livre pour réaliser l’acoustique de son home Studio. Le seul point négatif, c’est qu’il est en anglais. Sinon il propose des solutions pour tout les budgets.

2- Un studio de production doit avoir une décroissance du son naturelle agréable ni trop courte ni trop longue.

Si votre pièce est trop réfléchissante, vous entendrez probablement plus les réflexions sur vos murs que le signal direct provenant des enceintes. Mais au contraire, si elle est trop absorbante, elle semblera sans vie.

Des mythes courants sont : d’utiliser un tapis, de la tapisserie au mur, des cartons d’œuf même de la mousse acoustique sur toutes vos surfaces planes qui feront qu’une chambre sonne mieux.

Ces matériaux vont certainement réduire les réflexions de certaines fréquences, mais pas toutes en particulier dans les graves. Bien qu’il soit possible de construire ou d’acheter des cylindres qui capturera les basses fréquences dans les coins pour éviter que ça s’accumule trop, il faut être bien sûr que ce que vous faites fait plus de bien que de mal.

Essayez de taper des mains dans une pièce : votre objectif est de se débarrasser des queues de réverbération discrète, mais longue afin d’entendre et d’avoir une décroissance rapide.

3-  Un bon studio de production doit avoir un isolement sonore afin de garder le son à l’intérieur pour éviter d’ennuyer les autres, et de se garder de la concurrence des bruits extérieurs du home studio.

C’est assez explicite n’est pas facile à réaliser.

Si vous avez le luxe de construire votre propre expérience, il existe de nombreux livres sur la façon de construire une salle  possédant  une isolation sonore. Choisissez votre pièce de mixage avec le plus grand soin afin qu’ils répondent à toutes ces exigences du mieux que possible.

Rester dans la salle que vous envisagez pour votre home studio et écouter les bruits extérieurs. Promenez-vous autour des bâtiments s’il y a des voisins qui partagent les murs avec votre studio de production.

Parfois vous pouvez trouver une pièce dans un bâtiment aux alentours des entreprises qui débauche en fin de journée ce qui est idéal si vous aimez mixer la nuit.

Dites-moi dans les commentaires quel est votre lieu de création musicale.

En attendant, je vous dis à la semaine prochaine pour la 2ème partie de la transformation de votre Home Studio Complet en Studio de Production.