Sélectionner une page

Ladies and Gentleman, j’ai l’honneur de vous présenter le Festival Faites de la Musique de l’été 2014.

Pour ce premier festival, j’accueille 3 participations, celle de Guillaume, de Florian et d’Eliott

Je vous laisse découvrir ces trois artistes et leurs morceaux.

 

Festival Faites de la musique

Festival Faites de la musique

Participation 1

Voici un morceau de Guillaume

Le Morceau :

 

La description du morceaux :

Le son que j’ai choisi de poster s’appelle « Eurobazar », tout comme mon pseudo « Sport Factory Discount » j’ai une attirance vers l’esthétique du magasin ( c’est içi qu’on ressent l’influence d’Etienne de Crécy et son Super Discount ).

Pour ce son, j’ai fait le choix de modules sonores qui viendrait se greffer les uns sur les autres de manière assez brutale. Il n’y pas pas réellement de transition entre les parties , il s’agit de « blocs sonores »ajouter les uns après les autres, un genre de cut sonore.

De plus, j’avais envie de donner le sentiment d’un son qui ne se lance jamais vraiment. Ainsi, la mélodie est toujours brisé par le beat, comme une frustration, la mélodie essaye toujours de repartir mais inexorablement coupée par le beat. Comme un bégaiement, la mélodie se retrouve esclave du beat.

J’aime bien jouer des stéréotypes des genres musicaux. Le beat assez lent, avoisinnant les 100 BPM prend des airs de trap/hip-hop assez classique mélangé à des synthétiseurs plus éléctroniques. L’ajout du xylophone est là pour briser un peu ce surplus d’instrument analogiques.

Enfin, la mélodie est réalisée avec un souci d’ harmonie mais en j’essaye cependant de contrer le sentiment « du beau et du bien rangé » que peut susciter de beaux accords par une construction qui ne suit pas nécessairement la grille du rythme.

 

Ce que j’en pense :

Le morceau est agréable à écouter et c’est vrai que l’on ressent un peu de frustration lors de l’écoute. Bravo, tu as su faire passer cette émotion.

 

Ta grosse caisse est un peu trop écrasée par les synthétiseurs. Tu peux essayer de compresser en sidechain les synthétiseurs, pour faire ressortir cette grosse caisse.

La saturation de la grosse caisse est à mon goût un peu trop présente.

 

Les sons de synthétiseurs sont sympas avec des effets sympas, mais il manque un peu d’effet sur ta caisse claire. Une petite réverbération de type Room serait pas mal.

J’aurais tendance à rajouter une basse plus grave, reprenant juste les notes fondamentales de tes harmonies pour faire danser un peu la grosse caisse.

L’ajout des voix est bien, cela rajoute de la nuance.

 

Les transitions entre les parties sont à mon goût un peu à travailler. Voici deux petites astuces :

  • Utilise des automations sur la fréquence de coupure d’un filtre passe-haut, sur le panoramique…
  • Utilise de la répétition de notes de plus en plus courte

 

Pour finir, l’effet vers 2 min 40 s, n’est pas travaillé et il s’insère mal dans le morceau.

Beau travail, continu.

 

 

Participation 2

Voici un morceau de Florian

Le Morceau :

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ow1Nd9hJgtU]

La description du morceaux :

bonjours :),  moi c’est florian 18 ans, je fait de la mao depuis 2 ans 🙂 .
je vous présente aujourd’hui DREAMS, une track du style CHILLSTEP , je me suis inspiré d’enormement de style comme la deep, la dubstep, la trap .. donc je ne sait pas vraiment si le style est définissable en fait x) .J’ai essayer de transmettre  un sentiment de bien-être au premier drop, et de reflexion pour le deuxième, j’epere que j’aurait réussi ;), a vous de me le dire :).
mon inspiration premiere que j’ai suivie tout le long de la creation, c’est les musiques de VILLAGE,d’ou la reverb sur la drum que je n’avait jamais penser a faire auparavant .
j’utilise ableton live,un clavier M AUDIO,des KRK ROKIT 5 relier a une carte son FOCUSCRITE scarlette 2I2 , le tout sur MAC. la plupart des instrument sont ce de base d’Ableton et d’autre de MASSIVE vst. c’est la premiere fois que je realise un mastering « apeuré »  Correct on va dire ..,
(copression, egalisation et limiteur )
alors je la partage d’avoir un maximum de feedback objectif pour progresser ;),

Ce que j’en pense :

J’adore ce morceau, ce style que je ne peux pas définir. Et puis, je ne suis pas là pour coller des étiquettes.

L’arrangement du titre est bien travaillé, on ne s’ennuie pas, il y a toujours un élément en plus à analyser

 

Je ne parlerai pas de l’image. 😉

Les nouveaux éléments arrivent plutôt bien, sauf pour celui qui arrive au bout de 30 secondes. J’ai l’impression qu’il arrive comme ça, de nulle part. Essaye de travailler son arrivée, tu peux lui mettre une automation sur la réverbération, les filtres ou le niveau de la piste

 

Globalement, ton titre manque de bas médium est de médium. Quand tu composes ou mixes, utilise une référence (un morceau dans le style ou l’ambiance que tu veux créer). Compare ce que tu fais avec cette référence en terme de fréquences, de réverbération, sons…

 

Tu veux mettre un sentiment de bien être et ton morceau sonne vers 1 kHz bizarrement, 1Khz c’est la fréquence des pleurs d’un bébé (pas vraiment une sensation de bien être).

Il faut que tu rajoutes plus de chaleur, plus de bas médium. Regarde l’effet de la voix de Barry White.

 

Sinon continue, ton arrangement est super bien construit, et ton approche sensorielle est intéressante.

 

 

Participation 3

Voici un morceau d’Eliott

Le Morceau :

La description du morceaux :

Je me suis basé sur des accords dissonants pour commencer ce morceau, puis j’ai ajouté des nappes de synthé, une basse un peu dans l’esprit Thriftwork ainsi que des mélodies discrètes et entêtantes (au sens premier du terme). J’ai fait tourner le tout pour ajuster mes différentes parties d’un point de vue harmonique et orchestral. Ensuite, j’ai fait appel à une amie chanteuse lyrique, et elle a adapté un passage vocal d’un air de Rossini et improvisé plusieurs sessions de chant. J’ai alors sélectionné celles qui me semblaient le plus adapté et les ai montées. Je me suis ensuite concentré sur l’aspect rythmique et dramatique du morceau, et ai ajouté les percussions et les glitchs au beatrepeater. J’ai enfin réglé les détails, tels que les variations de lfo, les bruitages en delay, les cymbales reverse. Après tout cela, je suis passé à la spatialisation et au mix.

Concernant la source d’inspiration, je travaille généralement par phase, et surtout, j’écris absolument tout ce qui me passe par la tête lorsque je réécoute mon travail et n’hésite pas à expérimenter au hasard lorsque je suis en panne d’inspiration.

 

Ce que j’en pense :

 

J’ai été agréablement surpris à la première écoute. C’est vraiment de très bon niveau.

Fais attention à ton mastering, tu dépasses les 0 dB. Utilise le limiteur réglé à – 0,3 dB

 

Ton travail est superbe et d’un point de vue technique le tout est cohérent. Mais à mon goût personnel, je trouve la grosse un peu effacée, et certains synthétiseurs un peu trop fort.

Artistiquement parlant, j’aurais inséré le petit ricanement (comme celui de la fin) dans le morceau, mais un peu plus long.

 

Bravo beau travail.

 

 Vous aussi vous avez des remarques, utilisez les commentaires pour les partager.

 

Je suis impatient de découvrir vos points de vue.

Crédit photo : Arthourr