Sélectionner une page

Aujourd’hui, je m’attaque à un gros morceau : comment choisir sa carte son ?

Pas facile de s’y retrouver avec la multitude de produits que l’on trouve sur le marché. Lors de ce choix, je me sentis comme devant un rayon PQ de supermarché, il y en a de toutes les couleurs, les parfums, etc.

Donc pour bien commencer, il faut savoir ce que l’on veut. On n’achète pas une carte son comme un rôti de boeuf.

« Bonjour, je voudrais un kilo de carte son. »

Bref, il faut bien définir ses besoins.

Je ne vous ferais pas un comparatif de cartes, mais je préfère que vous choisissiez la carte son qui répond à vos besoins

Voici les 2 premiers éléments qui selon moi ont une grande importance :

  • La connexion avec le PC ou le Mac, à savoir soit de l’USB, soit du FireWire. J’ai une préférence pour le FireWire qui est une technologie plus près du processeur donc plus rapide, mais l’USB 3 à un excellent débit numérique. Ce qui va être déterminant sur ce choix, c’est la présence de port FireWire, USB ou USB 3 sur votre PC ou votre Mac.
  • La qualité des convertisseurs analogique numérique (CAN). En effet, un signal audio est analogique et pour qu’il soit reconnu par un ordinateur il faut le convertir en signal numérique. Or, si vous faites le choix de prendre un CAN de basse qualité, vous allez avoir du bruit sur tous vos enregistrements.

 

Définir ses besoins

Comme je vous l’expliquais précédemment, il faut définir ses besoins. À quoi ça sert d’acheter une carte son à 1 500 €, si c’est pour l’utiliser à 10 % ?

Voici une liste de questions à se poser avant de choisir sa carte son.

  • Quel est votre niveau dans le home studio ? (Débutant, intermédiaire, expert, professionnel)
  • Quel type de musique voulez-vous faire ? (Composition, rock, électro, Live, son à l’image…)
  • Quels instruments ou matériels possédez-vous ?
  • Quel est votre ordinateur ? (Port USB, port FireWire…)
  • Quel est l’usage, nomade ou sédentaire ?
  • Quel est votre budget ?

Par exemple, une personne possédant une batterie, voudra enregistrer son son en 8 pistes séparé ou en ADAT.

Il existe certaines cartes possédant un port MIDI, même si aujourd’hui le MIDI passe par un port USB, on peut toujours avoir besoin d’un port MIDI 5 broches pour brancher du vieux matériel sur sa carte son.

 

Quelle interface ?

D’abord, quel musicien êtes-vous ? Un batteur avec un micro sur la grosse caisse, un sur la caisse claire, un sur chaque tom, deux overhead et un sur la charley, alors là il vous faut une carte son à 8 entrées.

Faites-vous de la prise de son au micro ? Alors vous allez surement prendre un micro statique et donc avoir besoin d’une alimentation fantôme 48 V.

Faites-vous du son à l’image ? Alors là, il vous faut 6 sorties audio.

Si vous savez ce que vous voulez brancher sur votre carte son, vérifier que la sensibilité d’entée correspond à votre instrument. Par exemple, si vous êtes guitariste, vérifier les impédances d’entrée.

 

Éléments essentiels

Avant d’acheter sa carte son voici, quelques éléments essentiels :

  • Pas de précipitation, vous avez le temps, c’est un outil que vous utiliserez tous les jours alors choisissez bien.
  • Préférer la qualité, surtout celle des convertisseurs. Vaut mieux dépasser son budget et ne pas avoir à changer dans 6 mois.
  • Essayer. Aller voir votre revendeur, et demander un essai, et éviter d’acheter sans essayer.

Mon choix, pour mes besoins.

Je préfère préciser que c’est pour mes besoins pas une obligation d’achat.

J’ai choisi la Focusrite Saffire PRO 24 DSP.

 

J’ai fait le comparatif de 5 cartes son que vous pouvez retrouver dans mon guide comment bien équiper son home studio. Rendez-vous sur la barre latérale pour le télécharger gratuitement

 

 

Si vous avez des questions, des remarques, n’hésitez pas, poster un commentaire.

Découvrez ma sélection de carte son en cliquant ici