Sélectionner une page

Aujourd’hui, la plupart des musiciens, les ingénieurs du son et les producteurs sont bien conscients que le Mastering peut faire la différence sur un mixage audio. Le mastering est une forme d’art en soi et il faut mieux le placer entre les mains d’un spécialiste

Même le meilleur des ingénieurs de mastering ne peut pas rattraper toutes les erreurs faites au mixage. Il est dépendant de la matière première que vous donnez c’est-à-dire votre mixage. Avec ça à l’esprit voici quelques-unes des erreurs que font les personnes lors de leur préparation de leur mixage pour le mastering.

table de mixage

table de mixage

 

Les 8 erreurs à éviter lors du mixage

 

Trop de basses fréquences dans votre mixage

L’excès de bas dans le spectre de fréquences est probablement l’un des problèmes les plus courants dans le mixage provenant de home studio. Habituellement, cela est directement lié à l’environnement de mixage. La pièce de la maison qui manque cruellement de traitement acoustique réel et présente de nombreuses surfaces réfléchissantes qui piègent des basses. Le résultat est une réponse inégale du bas du spectre avec quelques notes en trop fort niveau et d’autres carrément inaudible. Cela se traduit par un bas du spectre mal équilibré dans votre mixage.

Il y a aussi un autre facteur à cette présence de basse, c’est le placement des enceintes. Les enceintes et votre tête doivent former un triangle équilatéral sur un plan horizontal et surtout les enceintes ne doivent pas être trop près ou  trop loin de mur. Pour cela, se reporter à la notice des enceintes.

 

Trop de brillance

On vient de voir le bas du spectre des fréquences, mais à l’autre extrémité, le haut du spectre peut provoquer aussi des problèmes. Ils sont plus faciles à entendre dans un environnement de home studio, mais ces hautes fréquences peuvent apparaître différemment lors de la phase de mastering.

Utilisez un de-esseur pour votre voix ainsi que pour votre Charley, l’ingénieur de mastering vous en remerciera.

 

Pas de dynamique

C’est sûrement l’un des sujets le plus discutés dans le milieu du mixage de la musique moderne. Au cours des dernières décennies, la quête de la diffusion à la radio a créé une bataille pour l’attention qui s’est manifestée par le volume. Une perception étant que plus la piste est jouée forte, plus elle va attirer l’auditeur. C’est une mentalité qui a commencé avec la télévision et la radio et le résultat a directement permis d’améliorer la technologie des compresseurs d’aujourd’hui qui vous permet de créer et mixage de radio percutant et à haut volume.

Le problème avec le gonflage du volume de votre mixage de cette façon est que cela fonctionne par compression de la plage dynamique de vos morceaux. La plage dynamique est définie comme la différence entre le son le plus fort et le plus faible de votre piste audio. Idéalement, les pistes que vous avez doivent avoir la maîtrise des pics à -3 dB pour le son le plus fort tandis que le reste de la piste doit être en moyenne dans une zone de -6 dB et -8 dB

 

Le problème avec  la compression de la dynamique, c’est que vous privez votre ingénieur de mastering de matière correcte pour faire son travail. Car un bon ingénieur de mastering va appliquer une compression multibande qui va apporter de la présence à la basse, ajouter de la clarté et de la brillance au haut du spectre tout en utilisant différents algorithmes de compression pour différentes bandes spectrales.

Beaucoup de mixeurs inexpérimentés appliquent une compression sur le master en utilisant un préréglage qui  va créer  un bas du spectre fort, mais brouillon et un haut du spectre brillant et agressif. Cela ne laisse pas de place pour l’ingénieur de mastering afin d’ajouter ou de minimiser quoi que ce soit.

 

Le manque de panoramique

Il est important de donner à votre mixage une certaine dimension en équilibrant les différents éléments dans le spectre stéréo. Trop souvent, les gens ont tendance à mettre le panoramique des pistes au centre créant un mélange encombré et qui manque de définition. Bien que certains éléments doivent normalement être centrés (grosse caisse, caisse claire, voix, basse), le panoramique est un excellent moyen d’obtenir une séparation entre les parties de guitare, le coeur et d’autres parties du mixage

 

Le problème de phase

Avec les logiciels audionumériques au nombre illimité de pistes, on a tendance à trop enregistrer en stéréo et les éléments comme une guitare acoustique bien enregistrés en stéréo peuvent ajouter de la profondeur et du caractère une piste. Mais il faut prendre soin de vérifier votre mixage en le passant en mono pour éviter l’annulation de phase de micro mal passé.

 

Le mauvais placement de la voix dans votre mixage

Il est difficile d’être objectif sur le placement de la voix dans votre mixage surtout si c’est votre chanson. après tout vous connaissez les paroles, mais il très important de mettre la voix en avant

 

Chanson mal à aligner

C’est une évidence. Lorsque vous envoyez votre titre en piste séparée au mastering, assurez-vous que toutes les pistes commencent tous au même endroit. Si la voix principale n’arrive qu’à partir de 30 secondes, il faut laisser sur la piste voix 30 secondes de silence en amont.

 

Ne pas connaître son home studio

Il faut toujours commencer la journée du mixage par l’écoute de certains fichiers que vous connaissez par coeur idéalement dans le style de votre travail, car il est plus facile de comparer des pommes avec des pommes. Il est très important de connaître la pièce dans laquelle vous me mixez avant de prendre les décisions de mixage

Comme vous pouvez l’imaginer, il y a de nombreux autres obstacles qui peuvent faire trébucher votre mixage et rendre la vie plus difficile à votre ingénieur de mastering. Comme toujours, l’essentiel est d’utiliser vos oreilles, écoutez attentivement et apprenez les règles du mixage avant de les briser.